Les coopératives d'huile d'argan

On trouve bien sûr de l’huile d’argan dans les souks et les herboristeries de la médina. Mais le mieux sera de s’éloigner un peu d’Essaouira et de son port de pêche en direction de Marrakech et Agadir ; là, le long de la route, des coopératives artisanales fabriquent et vendent la précieuse huile.
  • Une huile multifonction

    L’arganier est endémique au sud-ouest du Maroc et à la région limitrophe en Algérie. Il joue un rôle environnemental et socio-économique majeur en limitant l’exode rural et la désertification. Ses fruits (environ 8 kg par arbre et par an) contiennent une noix qui renferme 2 ou 3 amandons.

    Pour les transformer, des coopératives se sont constituées, employant uniquement des femmes. Ces dernières décortiquent manuellement les fruits puis les noix. Les amandons sont ensuite grillés (pour l’huile alimentaire seulement), puis broyées, soit dans un moulin à bras rotatif en pierre, soit dans un moulin mécanique (de plus en plus courant de nos jours). 

    L’huile alimentaire est délicieuse avec son petit goût grillé entre noisette et sésame. Quelques gouttes dans un plat ou une salade et vous relèverez votre mets de façon très savoureuse ! En cosmétique, on connaît ses vertus nourrissantes et protectrices pour la peau, les ongles et les cheveux. On l’utilise aussi lors des massages.

    Pour un litre d’huile, il faut environ 3 kg d’amandons (40 kg de fruits d’argan) et 20 heures de travail ! Ce qui explique son prix. Dans les boutiques des coopératives le prix est plus intéressant. Vous aurez en plus la garantie d’une huile biologique (certification Ecocert), pure et transformée artisanalement (attention aux huiles coupées de plus en plus courantes dans les souks !).
izmir eskort izmir eskort izmir eskort izmir eskort