Toutes nos infos shopping

De tout temps, Marrakech fut une ville d’échanges commerciaux, lieu de passage de marchands et de caravanes. Et la tradition perdure : la ville ocre reste un haut-lieu du commerce et de l’artisanat traditionnel. La majeure partie se déroule dans les souks et le Mellah, mais certains quartiers de la ville nouvelle, extérieurs à la médina, offrent également de quoi satisfaire les envies de shopping, notamment les quartiers de Guéliz et Sidi Ghanem où fleurissent des centres commerciaux, des coopératives et des boutiques plus actuelles
  • Les 18 souks de Marrakech, regroupés par métiers et spécialités :

    •  Souk Ahiak : tissus et vêtements
    •  Souk Attarine : dinanderie et épiciers
    •  Souk Cherratines : selliers et cuir
    •  Souk Chouari : vanniers et tourneurs sur bois
    •  Souk Dhabia : bijoutiers 
    •  Souk Dlala : djellabas 
    •  Souk El Kebir : maroquiniers 
    •  Souk Eloustat : tissus, laine, couverts en bois 
    •  Souk Fekharines : potiers 
    •  Souk Haddaddines : forgerons 
    •  Souk Kassabines : vanniers et épices 
    •  Souk Les Tamis : lampes en fer forgé, lustres 
    •  Souk Moulay Ali : ateliers divers
    •  Souk Nejjarines : menuisiers
    •  Souk Rabia : tapis 
    •  Souk Sabbaghines : teinturiers
    •  Souk Smata : babouches 
    •  Souk Zrabia : maroquinerie, caftans et tapis

  • Quelques règles à connaître avant de commencer ses achats dans les souks :

    • Les achats se règlent en espèces. La monnaie est le Dirham marocain ; 1€ vaut environ 11 MAD

    • Si un marocain vous conduit chez un commerçant, sachez qu’il reçoit une commission sur vos achats. Donc évitez les rabatteurs et les faux guides qui, sous prétexte de vous aider à retrouver votre chemin dans la médina, vous guident vers un commerçant ou demandent une rétribution pour vous avoir aidé.

    • Dans les souks, le marchandage fait partie du jeu. Il se pratique dans la bonne humeur et le respect de l’autre. Mais avant de commencer à marchander, déterminez le prix maximum que vous êtes prêt à payer. Dans certains cas, cela nécessitera au préalable une petite « étude de marché ». Faites aussi un tour à l’Ensemble Artisanal de Marrakech avenue Mohammed V, pas loin de la place Jemaa el-Fna et de la Koutoubia. Les prix y sont affichés, fixes et censés être “justes”.

    • Ne négocier que si l’on est sûr de vouloir acheter. Et ne jamais se sentir obligé d’acheter : il est admis de ne pas trouver de terrain d’entente. En revanche, si la conversation tourne mal, inutile de s’attarder. Restez courtois et allez ailleurs.

    • Les prix peuvent varier selon l’heure, l’emplacement, l’humeur, l’attitude… Si vous arrivez à diviser le prix annoncé par 3 (voire même par 4), vous vous en êtes très bien sorti !

    • Si le vendeur vous offre un thé à la menthe, acceptez-le. Cela fait partie du rituel et n’engage en rien. L’essentiel est de passer un bon moment et de garder le sourire. Vous pourrez toujours dire que vous venez d’arriver et que vous repasserez à la fin de votre séjour.

    • Ne regrettez pas le prix payé pour quelque chose en pensant que vous l’avez négocié trop cher. C’est le prix que vous étiez prêt à payer au moment où vous l’avez fait. Et de toute façon, vous l’aurez acheté bien moins cher que chez vous.
  • Dans ma valise retour, je prévois de la place pour…

    Dès le départ, prévoyez de la place dans vos bagages, et attention aux surplus, car la liste de ce que l’ont peut rapporter de Marrakech est interminable !

    * Objets de décoration : au fil des souks, on trouve tout ce qu’il faut pour décorer son chez soi en couleur et de la plus jolie des façons. Luminaires, bougeoirs, plateaux de cuivre, miroirs, draps en lin tissés par des artisans, étoffes, couvertures en laine, tapis, vannerie… 

    * Tapis : hanbels, kilims, tapis de Chichaoua, shedwi, glaoua, Zanafi… Les motifs et les tissages varient, les couleurs aussi. Un bonheur pour ceux qui aiment les tapis ! Et essayez d’assister à la criée berbère, la vente aux enchères du souk aux tapis.

    * Arts de la table : théières, verres à thé, céramiques et poteries (plats à tajine, magnifiques saladiers, bols, assiettes, cendriers...). 

    * Mode, maroquinerie et bijoux : sacs et pochettes en cuir, ceintures, vestes en peau tannée, babouches, sandales, bijoux, chemises en coton...

    * Cosmétique : les herboristeries regorgent de savons, crèmes, produits à l’huile d’argan, eaux florales, pierres d’Alun, et de tous les produits liés au rituel du hammam (savon noir, gants exfoliants, huiles de massage...).

    * Médecine traditionnelle : dans les herboristeries et apothicaireries, on trouve des remèdes naturels pour tous les maux : crèmes aux extraits de plantes, tisanes, huiles essentielles, plantes médicinales… Les marocains en connaissent long sur le sujet !

    * Épices entières ou en poudre, baies, herbes aromatiques et huile d’argan... Profitez-en, c’est l’endroit où faire le plein de poivre, cumin, safran, origan, badiane, cannelle, coriandre, cardamome !

    * Et aussi, des pâtisseries marocaines, des dattes, des amandes, des olives, de l’encens…

izmir eskort izmir eskort izmir eskort izmir eskort